Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 13:21

Cette année, en 3ème, 2 thèmes sont étudiés dont "se raconter" dans lequel on peut classer l'oeuvre Singing sculpture de  Gilbert and George.

Voici une vidéo montrant des extraits de cette performance, quelques photos ainsi que l'analyse complète de l'oeuvre.

 

gilbert and george singing sculpture, 1973, perf-copie-3

 

gilbert and george singing sculpture, 1973, perf-copie-1

 

gilbert and george singing sculpture, 1973, performance

 

gilbert and george singing sculpture = couverture de the

Couverture du disque mis en lecture (play back) durant la performance.

 

beuys comment expliquer les tableaux à un lièv-copie-2

 

beuys comment expliquer les tableaux à un lièv-copie-3

 

beuys comment expliquer les tableaux à un lièv-copie-1

3 photos extraites de la performance de Joseph Beuys Comment expliquer l'art à un lièvre mort.

 

nussbaum félix autoportrait au paseport juif, 1943, ht

 

Félix Nussbaum, Autoportrait au passeport juif.

 

Rockwell Norman triple autoportrait, 1960, ht, 113 x 88cm

 

Norman Rockwell, Triple autoportrait.

 

 

 

Le CARTEL =

Image / Photo / Croquis thème « se raconter »


Gilbert and George, Singing sculpture, 1970-1973,

 

performance réalisée à la Nigel Greenwood Gallery (1ère réalisation 1969 Bruxelles)

 

 

DESCRIPTION et ANALYSE :

Cette performance o(u happening, c'est-à-dire œuvre réalisée par les artistes dans un temps et un espace donné, de façon éphémère) a été conçue dans l'idée du couple d'être « sculpture vivante » et de créer de l'art pour tous.

Les deux artistes s'étaient vêtus de costumes, la peau recouverte de peinture métallique dorée, placés sur une table et mimaient une chanson de Flanagan and Allen « Underneath the arches », alors qu'un magnétophone est placé en dessous. Ils se placent donc telles des statues, sur un socle mais de façon à rendre cette sculpture vivante par leurs mouvements et le son émis. Or cette chanson n'est qu'un play back dont le spectateur n'est pas dupe puisqu'il voit clairement le magnétophone (pourtant cet objet ne nous donne pas l'interprète original de la chanson). Les gestes des artistes sont saccadés, comme s'ils étaient des automates.

Gilbert and George veulent donc nous mettre face à une ambigüité qui consiste en :

  • les sons produits dont l'origine est inconnue même si nous les percevons

  • la limite mince (en apparence) entre homme et machine, la dénonciation de la mécanisation de la société du spectacle

=> L'art et la vie sont liés, à la limite de la confusion, faisant de la vie des artistes une œuvre et inversement

 

Autres œuvres du même domaine artistique : Œuvres d'un autre domaine artistique :

 

Norman Rockwell, Triple autoportrait Smetana, Quatuor à cordes n°1 « de ma vie »

Félix Nussbaum, Autoportrait au passeport juif

Josef Beuys, Comment expliquer l'art à un lièvre

mort.

 

Ressources (livres, sites internet...) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_et_George

http://www.youtube.com/watch?v=dGBaShS_Ktg

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Qu'est Ce Que Le Blog Des Montagnarts ?

  • : Blog des montagnarts
  • : LE blog des arts plastiques du collège Jean Prévost de Villard de Lans
  • Contact