Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 07:21
Musées en fête en Isère

Musées en fête en Isère

Pour la douzième année, aura lieu ce samedi 21 mai 2016 la "Nuit des musées" partout en France.

En Isère, dans le cadre de"Musées en fête", de nombreux Musées seront ouverts avec pour certains des animations et expositions temporaires prévues pour l'occasion.

Avis aux curieux...

Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans actualité
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:58

Les élèves de 6ème étudient Ovide cette année, plus précisément Les Métamorphoses et plus précisément encore les artistes qui ont repris plastiquement un extrait de ce texte.

Ovide

Métamorphose d'Echo et Narcisse

Légendes thébaines, livre III, 3, 339-510

TEXTE d'OVIDE

 

Résumé  :

Narcisse alla voir le devin Tirésias afin de le consulter. Le devin déclara que s'il voulait vivre longtemps, il ne devait jamais se voir. Narcisse, adolescent, repousse systématiquement les filles et garçons amoureux de lui. Un jour alors qu'il se rendait en forêt, il rencontra la nymphe Écho qui tomba éperdument amoureuse de lui. Cependant, il ne ressentait pas les mêmes sentiments et la rejeta. Écho, désespérée, s'enfuit et se laissa mourir sur place ne laissant plus que sa voix. Narcisse, pris d'une soif, voulut se désaltérer et aperçut son reflet dans un ruisseau limpide. Il tomba amoureux de son magnifique visage et se laissa mourir ; il ne resta de lui qu'une sublime fleur : le narcisse. => narcissisme

Le Caravage

Narcisse, 1597-1599, huile sur toile, 110 x 92cm, Galerie nationale d'art ancien, Rome.

 

Le personnage est un jeune homme, habillé simplement mais d'un statut assez aisé, dans un lieu indéterminé (fond sombre) d'où on distingue une surface d'eau, ce qui donne un aspect intemporel à la scène.

Le composition forme un cercle, comme une boucle infinie et fermée, avec un genoux en son centre : deux parties égales et reliées.

Le clair obscur donne une dimension tragique à la scène, à quoi s'ajoute le reflet flou, comme une transcription du destin.

Ovide, Les Métamorphoses

Poussin Nicolas

Écho et Narcisse, 1624, huile sur toile, 74 x 100cm, Louvre Paris.

 

Trois personnages, dans un décor de nature, à l'arrière d'un court d'eau :

- Narcisse, jeune homme allongé au sol, mort, dont la chevelure commence déjà à se transformer en fleurs

- Écho, jeune femme au 2nd plan, accoudée à un rocher dont elle prend l'aspect

=> 2 métamorphoses visibles

- un ange ailé tenant une torche à la main, à côté d'une lance (3 symboles), assiste impuissant à cette double scène d'amours malheureux.

Peu de lumière, 2 sources venant de la torche et d'un soleil couchant derrière les arbres à l'arrière plan. Gamme chromatique chaude mais sombre => intimité de la scène tragique.

Ovide, Les Métamorphoses

Dali

Métamorphose de Narcisse, 1936-1937, huile sur toile, 51 x 78 cm, Galerie Tate Modern Londres.

 

Scène surréaliste avec une répétition de formes montrant les aspects du personnage mythologique avant et après transformation :

 - à l'arrière plan le décor est celui du cap de Creus, les personnages seraient les prétendant(e)s éconduits par Narcisse

- sur la gauche Narcisse agenouillé dans l'eau, dont le contour devient imprécis et flou

- sur la droite Narcisse déjà transformé en fleur homonyme sortant d'un œuf tenu dans une main

=> image double, l’un des procédés centraux de la démarche paranoïaque-critique

 

Ovide, Les Métamorphoses
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans histoire des arts
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 07:49

Magritte, artiste peintre célèbre du XXème siècle, a cherché à travers ses oeuvres à questionner le regard du spectateur.

Une image n'est pas la réalité mais sa représentation, par le filtre de l'oeil et de la main de l'artiste.

Magritte, La trahison des images, 1929, huile sur toile, 59 x 65 cm, Musée d'art du comté de Los Angeles

Magritte, La trahison des images, 1929, huile sur toile, 59 x 65 cm, Musée d'art du comté de Los Angeles

Incitation (titre) Ceci n'est pas...
Consigne Demande Après avoir étudié l'œuvre de Magritte La trahison des images, proposez une vue photographique et sans retouche afin de montrer un objet en faisant croire qu'il n'est pas ce qu'il paraît.
Conditions Travail individuel ou par 2
Moyens photo
Durée 1h
Notions représentation, image, angle de vue, cadrage
Références Magritte, La trahison des images
Hyvrard
Tosani
Aziz et Cucher
Liens au programme = Compétences J'ai su (re)présenter un objet de façon à questionner le regard du spectateur
J'ai su envisager un travail photographique dans sa dimension créative
J'ai pris une photo en veillant à ses données physiques et plastiques, j'ai utilisé les fonctions de base d'un appareil photo
J'ai étudié une œuvre clé de l'histoire de l'art, j'en ai compris le sens et la portée
J'ai fait preuve de curiosité, d'autonomie et d'initiative

Les productions d'élèves, photos sans retouche, mettent en évidence une ou plusieurs des notions suivantes :

- cadrage => "zoom" = gros plan

- luminosité ou contre-jour

- couleurs => absence de contraste

- flou (ou netteté)

- angle de vue particulier

Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Ceci n'est pas...
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans archives 2015-2016
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:18

Comment partir d'une oeuvre et s'en servir pour lui donner un nouveau sens, un sens personnel ?

Réponses en images...

Titre Si j'étais dans l’œuvre
Consigne Demande A partir des images que vous avez trouvées sur Internet (ou envoyées par mail), créez un montage numérique qui laisse croire à l'incitation.
Contrainte Le montage doit être réaliste, tenir compte de la représentation de l'espace, des plans, des proportions...
Conditions Travail Individuel
Moyens Numériques = photo + net + gimp
Durée 1h recherche et photo + 2h ordi
Notions citation, interprétation, montage
Évaluation = Compétences J'ai pris une photo de moi de façon pertinente (choix de netteté, cadrage…)
J'ai su trouver une image sur Internet, la choisir, l'enregistrer correctement ; j'ai aussi modifier le statut d'une image
J'ai fabriqué une image numérique de fiction en modifiant 2 images et en les associant, en tenant compte du cadrage, de l'échelle des plans notamment
Je connais ce qui différencie les images artisitiques des autres types d'images (statuts), j'en connais des exemples
Références Autoportraits cachés d'artistes de Mantegna et Botticelli
Hockney, Autoportrait avec Picasso
Pierrick Sorin, Méliès
Hold your horses, clip de 70 millions
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre
Si j'étais dans l'oeuvre

Tutoriel « Si j’étais dans l’œuvre »

Utiliser le logiciel the GIMP.

 

1/ Ouvrir votre session

Trouver 2 images : 1 de l'œuvre et 1 de vous.

 

Pour l'œuvre :

Chercher des reproductions de l'œuvre sur Internet :

Démarrer => Programmes en local => Mozilla Firefox

Chercher dans Google Image

Enregistrer dans : Echange / Arts pla / 5e si j'étais dans l'œuvre

en nommant bien avec votre NOM Prénom classe oeuvre.jpg

 

Pour la photo de vous :

Prenez une photo avec l’appareil numérique de la classe ou apportez-en une sur clef usb (ou par mail).

Enregistrer dans : Echange / Arts pla / 5e si j'étais dans l'œuvre

en nommant bien avec votre NOM Prénom classe moi.jpg

 

2/ Ouvrir d'abord l'image de votre « personnage » :

Dans la barre d'outils en bas de l'écran : Démarrer / Tous les programmes / Programmes locaux / Gimp 2

Ne jamais fermer les deux boîtes à outils ! Si elles ne sont pas ouvertes :

Ouvrir la boîte à calques : clic sur Fenêtres => Groupes de fenêtres récemment fermés => Claques, canaux et chemins

 

3/ Sélectionner le contour de votre personnage : privilégier l’outil ciseaux intelligents. Tracer le contour. Attention pas de correction possible si erreur => dans ce cas, changer d'outil et recommencer. A la fin du tracé, taper Entrée. Il faut que la sélection clignote.

Édition => Copier

 

4/ Ouvrir ensuite votre fond = image de l’œuvre

Fichier > Ouvrir

 

5/ Édition => Coller

Vous allez ainsi coller votre silhouette sur l’œuvre.

La seconde image apparaît alors dans la fenêtre de visualisation (boîte à outils à droite de l'écran), comme un calque indépendant de la première.

 

6/ Si besoin, déplacer, pivoter ou redimensionner (boîte à outils à gauche de l'écran).

 

7/ Enregistrer

Une fois toutes les modifications effectuées, enregistrer au format jpg !

 

Fichier > Enregistrer sous > Enregistrer l'image :

- NOM nom prénom classe

- Enregistrer dans dossier Échange=> Arts pla dans le dossier 5e si j’étais dans l’oeuvre.

Si votre dossier n'apparaît pas, clic sur + Parcourir d'autres dossiers.

- Sélectionner le type de dossier JPG

 

Clic sur Enregistrer.

Dans la fenêtre suivante, Clic sur Exporter.

Enfin, dans la dernière fenêtre, Clic sur Enregistrer.

 

8/ Pour vérifier que le travail est finalisé :

Poste de travail => Échange => Arts pla => Si j’étais dans l’oeuvre => …

Clic sur Aperçu

 

écran visible avec Gimp

écran visible avec Gimp

boîte à outils de Gimp

boîte à outils de Gimp

Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans archives 2015-2016
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 13:03

Comme chaque année depuis 3 ans, la semaine de valorisation des actions culturelles met en avant les productions des élèves.

Avec un programme chargé cette année, la diversité est de mise et c'est tant mieux.

Voici quelques vues des expos proposées à partir des productions réalisées dans les cours d'arts plastiques.

Troisième Semaine culturelle de la cité scolaire Jean Prévost
Du 4 au 8 avril 2016


Programme
Toute la semaine, les élèves et les professeurs de la cité scolaire scolaire Jean Prévost présentent le fruit de leurs travaux menés tout au long de l'année scolaire sous la houlette de leurs  professeurs, mais aussi en collaboration avec des artistes de la région et des structures locales.
Toute la semaine


Des expositions


 Petit guide la vie sur Terre à l'usage des extraterrestres
par les 5ABEF et Mme Morel
Hall


 Haïti
Art, littérature, politique, cité…
par les 1C de Mme Braccini
Hall


L'étranger et l'ailleurs
par les 4èmes latinistes de Mme Argiolu
Hall


Aujourd'hui, je m'engage… (Poèmes)
Par les 3E et 3G de Mme Arnaud
Hall


 Oeuvres mensongères
Exposition et quiz par les 3èmes de Mme Morel
CDI


 Un jeu-concours au CDI 
Les élèves de 6èmes sont invités à répondre à un quiz en ligne créé par la documentaliste, Mme Clémens,
sur le CDI et la recherche documentaire.
Des lots seront remis aux 3 plus rapides à avoir trouvé toutes les bonnes réponses !!!

 

LUNDI 4 AVRIL

Matinée
 8 h à 12h
CDI et salle 224
Projet sciences des 4A
encadré par Mmes Hergibo et Chefdeville
« De la photographie au cinéma »
Exposition et diaporama

Après-midi
 15h à 17h
Amphi
« Le corps en jeu »
créé par Mme Cecconello-Dupayage et la Compagnie Le Cil du Loup
Répétition ouverte
Travail musical et corporel sur le répertoire de la chanteuse Camille

 

MARDI 5 AVRIL

Matinée
 10h – 11h
Amphi
« Kévin, un légume incompris »
Spectacle créé par les élèves du Club Théâtre
encadrés par Mme Braccini
(Séance scolaire)
 11h à 12h ( 3 x 20 min)
Hall - Mezzanine
Relation texte et son
Concert des 4D
Une création contemporaine sur la relation texte et et son
autour des « Djinns » de Victor Hugo
Soirée
20h – 21h
Amphi
« Kévin, un légume incompris »
(Séance publique)

 

MERCREDI 6 AVRIL
8 h à 12h
Salle 308
Projet sciences des 5C
chapeauté par Mme Creuze
Exposés autour de l'histoire des sciences

 

JEUDI 7 AVRIL
Matinée
8h à 11h30
Dans les classes
Brigade volante des Saperliconteurs en balade
avec Anne Herbin, conteuse des Sapins rouges
« Petits contes de sagesse pour temps turbulents »
De Henri Gougaud
11h à 12h20
Salle 317 + couloir
Atelier Arts plastiques
Encadré par Mme Morel
Exposition et présentation orale des productions plastiques des élèves du lycée

Après-midi
12h30 – 13h10
Hall
Concert des Tambours Batteurs
par les élèves batteurs des classes CHAM et leur professeur de batterie, M. Duran
en collaboration avec l'Ecole de Musique des 4 montagnes
15h – 16h
Amphi
« Kévin, un légume incompris »
Spectacle créé par les élèves du Club Théâtre
encadrés par Mme Braccini
(Séance scolaire)

 

VENDREDI 8 AVRIL
Matinée
8h à 9h
Salle 136
Répétition ouverte
Concert du choeur des 5A/5D CHAM
L'Univers poétique contemporain
10h à 11h
Amphi
Projet conte – musique des 6A, 6D et CM2
en collaboration avec l'Ecole des Laiches, Anne Herbin, conteuse des Sapins rouges
et Dominic Toutain, conteur
encadré par Mmes Belkhier, Kerloc'h, Cecconello-Dupayage et M. Bresch
Répétition ouverte du spectacle « Fantaisie animalière »
11h à 12h
Hall
Concert du choeur des 5A/5D CHAM
encadré par Mme Cecconello-Dupayage
L'Univers poétique contemporain
Après-midi
12h20 à 13h10
Salle 136
Le Fabuleux Noël de M. Jack
par le choeur de la cité scolaire
encadré par Mme Cecconello-Dupayage
Répétition ouverte
Soirée
20h à 21h
Amphi
« Kévin, un légume incompris »
(Séance publique)

Semaine culturelle

Exposition des travaux de 5ème, dans le hall de la cité scolaire.

Semaine culturelle

Au CDI, une mini expo des productions de 3ème assortie d'un quiz.

N'hésitez pas à aller jouer !

Semaine culturelle
Semaine culturelle
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans actualité
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 10:30

Au programme des oeuvres étudiées cette année, thème "lien au réel" en 3ème au titre de l'histoire des arts, figure le film Le dictateur de Charlie Chaplin, réalisé en 1940.

Cette comédie prend racine dans les événements historiques de l'entre deux guerres et préfigure ce qui adviendra peu de temps après. On retrouve donc des correspondances entre réalité historique et personnages du film ou visuels imaginés par Chaplin :

- Hitler devient Adenoïd Hynkel

- Goebbels devient Garbitch

- la croix gammée est remplacée par la double croix

- Benito Mussolini et Napoléon donnent Benzoni Napoleoni

- etc.

Deux scènes sont étudiées plus précisément :

                             - celle du discours    video

chaplin et hitler

                            - et celle du globe   vidéo

chaplin - dictateur 1940

 

Voici le récapitulatif de l'analyse faite en classe.

 

Chaplin, Le Dictateur(The great dictator), 1940, film, 125’.

 

ARTISTE

Charlie Chaplin, nom usuel de sir Charles Spencer Chaplin, né en 1889 à Londres et mort en 1977 en Suisse, est à la fois un acteur, réalisateur, producteur, scénariste, écrivain et compositeur, connu pour son jeu de mime et de clownerie à travers le personnage de Charlot(the Tramp, le Vagabond, en anglais). Il est l’une des personnes les plus créatives du cinéma muet.

 

Il s’agit d’un film américain satirique, dans lequel Chaplin endosse les missions de : acteur, réalisateur, scénariste, compositeur (musique), producteur. C’est aussi le 1erfilm parlant de Chaplinet dans lequel n’apparaît pas Charlot.

 

CONTEXTE

Conçu avant la guerre, ce film comique contribua à mobiliser l’opinion publiquenord américaine en faveur des démocraties européennes. Le gouvernement allemand a protesté officiellement contre la réalisation du film qui laisse entendre la possibilité d’une nouvelle guerre en Europe.

Le film fut censuréen Espagne jusqu’en 1975, en Allemagne jusqu’en 1945 et en Irlande. On pensait qu’Hitler n’avait jamais vu le film mais il semble que le Führer en aurait vu des projections privées.

 

THEME

Synopsis

Au cours de la 1èreguerre mondiale, un soldat maladroit sauve la vie du pilote Schultz. Après quelques semaines à l’hôpital, ce soldat devenu amnésique reprend son métier de barbier, dans sa boutique du ghetto juif.

Adenoïd Hynkel, dictateur de Tomanie, ressemblant beaucoup au barbier, institue une discrimination antisémite.

Arrêté lors d’une rafle, accusé de comploter contre le régime, le barbier se retrouve en prison avec Schultz. Ils finissent par s’évader, au moment où la Tomanie envahit l’Österlich. Les soldats confondent les deux personnages : Hynkel est arrêté comme fugitif et le barbier est pris pour le dictateur, contraint de prendre sa place et d’improviser un discours à la radio.

 

DESCRIPTION et ANALYSE

Le nazismeest clairement identifié comme danger mortel pour les communautés juives. Le symbole naziqu’est la croix gamméeest remplacée par la double croix (double cross en anglais = trahison ou traîtrise)

Le nom des personnagespeut facilement être mis en relation avec des personnages historiques de l’époque :

  • Adenoïd Hykel = Adolf Hitler

  • Benzoni Napoléoni = Benito Mussolini + Napoléon Bonaparte

  • Garbitsch = contraction de garbage et rubbish, pour Goebbels

  • Maréchal Herring = Hermann Göring

Chaplin utilise une série de gags visuels et de circonstances drôles pour ridiculiser une situation grave.

Il joue sur plusieurs registres : la langue, la gestuelle, les symboles.

Les affichages visibles dans le ghetto sont en anglais et en espéranto(langue créée par un juif).

Certaines scènes sont pourtant pleines d’émotion, comme lorsque le barbier regarde longuement brûler sa boutique.

 

Dans son DISCOURS, Hynkel s’exprime en anglais et dans une langue peu compréhensible et agressive :

  • Freespraken = libre parler ou liberté d’expression

  • Beltn = belt, ceinture

  • In der Welt = dans le monde

  • Mit den Juden = avec les juifs

Procédés employés pour dénoncer la manière dont Hitler manipule les foules :

  • procédés visuels = grimaces, gestes autoritaires, foules obéissantes, sous-titres indiquant l’absence de liberté

  • procédés sonores = passage de la flatterie à l’agressivité, mots vociférés

  • procédés burlesques = micro plié, ceinture sautée

 

Dans la scène du globe, Chaplin transmet un message par sa gestuelle, telle une danse :

  • le rêve impérialiste, par une vision en plongée et une main mise au sens propre sur le globe terrestre

  • une domination du monde par le lancer du globe associé à une balle avec laquelle on joue

  • et finalement la chute.

Chaplin est donc engagé et visionnaire.

 

AUTRES ŒUVRES

Satire antihitlérienne :

  • La vie est belle de Roberto Begnini, 1997

 

Engagement :

  • Zola, J’accuse (article dans l’Aurore dénonçant l’affaire Dreyfus)

  • Picasso, Guernica (bombardement pendant guerre mondiale)

                     picasso-_-guernica-1937-ht-349.3-x-776.6-cm-Musee-Reina-So.jpg

  • Malraux, l’Espoir (dénonce la guerre civile espagnole)

Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans histoire des arts
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 11:00

Combiner représentation d'une action/d'un mouvement et transcription d'un ressenti, voilà pour les 5èmes de quoi de frotter à la peinture de façon réfléchie.

Incitation (titre) Superbe saut à l'élastique
Consigne Demande Racontez à la fois l'action et le ressenti probable d'un saut à l'élastique par une peinture
Conditions Travail individuel
Moyens peinture, support dimensions et format libres
Durée 2 à 3h
Notions mouvement, vitesse, gestualité, aplat, empâtement, lavis…
Évaluation = Compétences J'ai su représenter un mouvement en employant des procédures techniques de peinture
J'ai créé une image en choisissant instruments, outils, matériaux, supports, médiums adaptés au sens
J'ai découvert des œuvres clefs de l'histoire des arts liées au mouvement et j'ai compris le sens produit par la déformation, l’exagération, la distorsion…
Références Marey et Muybridge, travail de chronophotographie // Géricault Derby d'Epsom
Futurisme italien : Balla et Russolo
Duchamp, Nu descendant l'escalier
Jeffrey Shaw, the Legible city, https://www.youtube.com/watch?v=61l7Y4MS4aU
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Superbe saut à l'élastique !
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans archives 2015-2016
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 14:05

A partie d'une série d'images de cuillères, les élèves de 6ème se confrontent à la composition en tant qu'élément narratif.

Que font mes cuillères ?
Incitation (titre) Que font mes cuillères ?
Consigne Demande Après avoir tiré au sort un mot (sans le faire connaître aux autres), composez une image permettant de le faire deviner.
Contrainte Tous les objets de la photocopie doivent être utilisés. Les objets doivent rester entiers. Il n'est pas question de personnifier l'objet.
Conditions Travail individuel
Moyens Photocopie + collage uniquement avec des papiers de couleur)
Durée 2h
Notions composition, accumulation, répétition
Évaluation = Compétences J'ai exploité différents modes de représentation, outils, matériaux et supports à des fins narratives
J'ai choisi, organisé des objets en deux dimensions de façon curieuse et tolérante
J'ai étudié des œuvres et connais les enjeux de la composition, de la présentation
Références Cragg, Palette
Arman, Rampante
Kawamata, Gandamaison
Gupta, God hungry

EXPLOSER

Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?

SE MÉLANGER

Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?

TOMBER

Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?

S’ÉTIRER

Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?

SE CACHER

Que font mes cuillères ?

S'ISOLER

Que font mes cuillères ?

GLISSER

Que font mes cuillères ?

SE BATTRE

Que font mes cuillères ?
Que font mes cuillères ?
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans archives 2015-2016
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 14:03

L'art conceptuel, une notion parfois difficile à comprendre pour les élèves, puisque c'est l'idée qui prime sur la forme/le talent.

En étudiant quelques images de Philippe Gëluck, les 4èmes se posent la question du concept et de sa valeur artistique.

Incitation (titre) Jeu d'image
Consigne Demande Après l'analyse collective d'œuvres de Philippe Gëluck, réalisez une production plastique qui joue sur les codes des images, voire ceux du texte.
Contrainte Le titre doit être éclairant sur le sens de votre image.
Conditions Travail individuel
Moyens libres
Durée 2h
Notions référent, écart au réel
Références Alphonse Allais
Magritte, La trahison des images
Duchamp, L.H.O.O.Q.
Plonk et Replonk
Geluck
Évaluation = Liens au programme J'ai créé une image en questionnant directement son rapport au référent, au réel
J'ai pris en compte le regard du spectateur, en donnant à ma production un sens drôle ou décalé
J'ai choisi des moyens matériels et/ou numériques adaptés à ma démarche, j'ai participé de façon pertinente et active à l'analyse orale des œuvres
Faites-moi cygne !

Faites-moi cygne !

fin de loup

fin de loup

no smoking

no smoking

bain Marie

bain Marie

cochon d'Inde

cochon d'Inde

démarrer au car de Tours

démarrer au car de Tours

Jeu d'image
serial killer reconverti

serial killer reconverti

avec des scies on mettrait Paris en bouteille

avec des scies on mettrait Paris en bouteille

céréales killer

céréales killer

Jeu d'image
Gérard deux par deux

Gérard deux par deux

George clou nez

George clou nez

kinder sur prise

kinder sur prise

sirène des pompiers

sirène des pompiers

super bol

super bol

avoir la langue bien pendue

avoir la langue bien pendue

Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans archives 2015-2016
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 17:02

Avant ou après la séquence "Œuvre mensongère", les élèves de 3ème se confrontent au dilemme : une image est-elle toujours trompeuse ? L’œuvre de Joan Fontcuberta pourrait le laisser croire...

Voici son récit de base suivi de l'analyse de l’œuvre Fauna.

« Au cours des vacances d'été 1980, dans une lugubre demeure transformée en bed and breakfast de la côte escarpée de Cap Wrath, au nord de l'Écosse, mon ami Pere Formiguera et moi fîmes la découverte d'étranges archives. C'était au cours d'un après-midi déprimant, je m'en souviens ; une pluie torrentielle nous empêchait de sortir et, je ne sais plus pour quelle raison, nous descendîmes dans la cave. La vue de ce réduit humide et malodorant éveilla notre curiosité, avides de trésors oubliés. Sur des étagères voilées de toiles d'araignées étaient empilés des cahiers et des feuillets couverts d'annotations en allemand, des plaques photographiques et des contacts déjà jaunis, des instruments de dissection et des flacons de formol ; éparpillés sur le sol, quelques animaux empaillés qui donnaient la chair de poule.

Les deux jours suivants, quoiqu'il fît un soleil splendide (un cadeau du Ciel dans ces régions), nous n'abandonnâmes pas cet antre, véritable caverne d'Ali Baba des sciences naturelles, émerveillés par le contenu des photographies et attelés à déchiffrer des textes énigmatiques.

C'est ainsi que nous arrivâmes à la conclusion que leur auteur était un zoologiste de l'école néodarwiniste qui s'était plongé, durant trente ou quarante ans, dans de précoces études tératologiques. Son nom était Peter Ameisenhaufen (...). »

Le CARTEL=

 

Joan Fontcuberta

 

Fauna

 

1985-1989,

 

photos, textes, cartes, schémas, vitrines, vidéos

Fauna de Fontcuberta

CONTEXTE


 

Photographe contemporain catalan mais aussi diplômé en sciences de l'information, Joan Fontcuberta fait œuvre d'analyste et questionne toutes les formes de prétendues vérités.

DESCRIPTION et ANALYSE

La série « Faune » est un mélange de photographies, textes, cartographies, schémas, vitrines et vidéos dont l'installation simule avec force détails les découvertes faites par un soi-disant professeur Ameisenhaufen, zoologiste de son état.

Le spectateur se retrouve donc dans une mise en scène digne d'un véritable muséum d'histoire naturelle et ne comprend pas immédiatement la supercherie.

Par l'insolite et le vraisemblable, Joan Fontcuberta gagne la confiance du spectateur.

Sa démarche est simulatrice et s'appuie sur les possibilités offertes par l'image photographique et ses capacités de manipulation

 

=> spectateur, vérité – vraisemblance, installation mise en scène, images manipulées, rapport à la science aux médias et à l'art.

 

Autres œuvres du même domaine artistique

 

Magritte, La trahison des images

Fauna de Fontcuberta
Repost 0
Published by blogdesmontagnarts - dans histoire des arts
commenter cet article

Qu'est Ce Que Le Blog Des Montagnarts ?

  • : Blog des montagnarts
  • Blog des montagnarts
  • : LE blog des arts plastiques du collège Jean Prévost de Villard de Lans
  • Contact